Composition d’un e-liquide

Le propylène-glycol (PG)

Ce composant chimique s’apparente à de l’alcool et constitue l’élément le plus abondant dans un e-liquide (de l’ordre de 50 à 80%).

La glycérine végétale (VG)

Elle fait partie des constituants de base d’un e-liquide typique. C’est elle qui est la source de la vapeur dégagée lors de l'utilisation de la cigarette électronique.

Les arômes

Ce sont des composants chimiques de synthèse donnant des odeurs différentes à la vapeur. Ils rappellent le goût de certains fruits, aliments…

La nicotine

Présent également dans la cigarette traditionnelle, il s’agit de l’élément qui joue le rôle de stimulant et procure le plaisir lors du vapotage.

Saveurs des e-liquides

Classique

Si vous n’êtes pas adeptes de saveurs rappelant le goût de certains fruits voire d’aliments, optez pour un e-liquide classique. La vapeur dégagée lors du vapotage n’a aucune odeur particulière. Toutefois elle peut rappeler celle de la fumée d’une cigarette traditionnelle.

Menthe

Les saveurs mentholées sont parmi les plus répandues comme arômes pour e-liquide. Une fois inhalée c’est le goût de la menthe que l’on sent dans la bouche. L’arôme en question procure une certaine sensation de fraîcheur et la vapeur produite est empreinte de l’odeur de cette plante.

Fruitées

Afin de prendre du plaisir lors du vapotage, certains n’hésitent pas à se tourner vers des saveurs fruitées de l’e-liquide. Dans ce registre, les industriels proposent une pléthore d’arômes à l’instar de celui de fraise, on peut carrément avoir une sorte de cocktail mélangeant plusieurs saveurs dans un même e-liquide.

Gourmandes

Pour une expérience de vapotage plus intense, il est possible d’essayer des saveurs originales pour un e-liquide. On recense ainsi des arômes d’habitude réservés à l’industrie alimentaire. Il peut s’agir d’arômes rappelant le goût de biscuit, de caramel et d’autres saveurs insolites.

Meilleur e-liquide pour cigarette électronique

En matière de e-liquide, si l’on considère le critère de la qualité, on peut affirmer que certains sont meilleurs que d’autres et par conséquent tous les e-liquides ne se valent pas. Il ne faut pas s’aventurer à acheter ce produit chez n’importe quel vendeur au risque de se procurer un dont la composition est inconnue. Concernant les saveurs, Il s’agit d’une question personnelle car chacun a ses propres préférences. D’où l’impossibilité de faire pencher la balance pour les saveurs fuitées par exemple au détriment de celles gourmandes. Le taux de nicotine présent représente aussi un paramètre fondamental. Si certains considère qu’un bon e-liquide doit forcément présenter une forte teneur en nicotine, d’autres relativisent sur ce point.

Date limite d’un e-liquide

Sur un flacon de e-liquide figure une date qui indique non pas la date limite de consommation mais une date pour une utilisation optimale (DLUO). C’est la qualité de la saveur qui sera dégradée après le dépassement de la date en question.

Conservation d’un e-liquide

Comme une grande majorité de produits, un e-liquide doit être conservée à l’abri de la chaleur et de la lumière. Il faut absolument veiller à bien refermer le flacon après chaque utilisation car l’air contribue à la dégradation rapide du produit.

Mélanges de goûts de e-liquide

Si vous aimez avoir un e-liquide personnalisé, le DIY s’offre à vous. Ce procédé permet de mélanger plusieurs saveurs de e-liquide. Il est évident qu’il faut prendre en considération le dosage des ingrédients.

E-liquide : quel dosage de nicotine ?

La nicotine est le composant responsable de la dépendance. C’est pourquoi devant ce phénomène, tous les fumeurs et vapoteurs ne sont pas à pied d’égalité. Chaque profil lui correspond un dosage qui lui est spécifique. Pour ce faire on peut effectuer une correspondance entre le nombre de cigarettes fumées quotidiennement et le dosage de la nicotine adéquat dans la quantité de e-liquide à consommer.

Fabriquer soi-même son e-liquide

Fabriquer soi-même son e-liquide

La mode du DIY est de plus en plus répandue dans plusieurs secteurs de la consommation. La préparation d’un e-liquide ne déroge pas à cette règle et plusieurs vapoteurs commencent à l’adopter. Le principe est simple et repose sur le mélange de plusieurs saveurs de e-liquides afin d’aboutir à une nouvelle saveur. Celle-ci sera empreinte des différentes saveurs issues des e-liquides employés. Le procédé en question permet d’obtenir un e-liquide au goût personnalisé. C’est au vapoteur que revient le choix d’utiliser te ou tel ingrédient au détriment d’un autre.

Certes un e-liquide personnalisé permet d’avoir un goût inédit et parfois insolite mais il faut savamment doser les ingrédients afin d’aboutir à un goût acceptable. En effet, un mauvais dosage pourra engendrer une saveur déplaisante et rendra votre e-liquide impropre à l’utilisation.